Pin
Send
Share
Send


C'est en latin que l'on peut trouver l'origine étymologique du mot turbine qui nous occupe maintenant, plus précisément du mot latin «turbo» qui peut être traduit par «tourbillon».

Il faut également dire que le mot cité a été utilisé pour la première fois au début du 19e siècle. Et il a été créé par le scientifique français Benoit Fourneyron en 1827 pour définir la turbine pratique à laquelle il a façonné. Ce fut l'une des nombreuses inventions qu'il entreprit tout au long de sa vie, qui est considéré comme le père de la turbine hydraulique.

Ongle turbine c'est une machine formé par un roue Avec plusieurs palettes. Lors de la réception d'un liquide en continu dans sa partie centrale, la turbine l'expulse à sa circonférence et parvient à utiliser son énergie pour générer un liquide. force motrice .

Ce qu’une turbine fait donc, c’est profiter de la pression d’un liquide pour faire tourner une roue à hélices et produire un mouvement. On peut donc dire que la turbine est un moteur qui produit énergie mécanique .

Les hélices ou les aubes de la roue sont situées dans sa circonférence. Le liquide qui entre dans la turbine génère donc la force du type tangentiel qui donne un mouvement à la roue, la faisant tourner. Un manche prend enfin soin de transfert ladite énergie mécanique à une autre machine ou dispositif.

Il est possible de distinguer une grande variété de turbines en fonction de leur fonctionnement. Ongle éolienne , par exemple, exploite l’énergie cinétique du vent pour obtenir de l’énergie mécanique. Les éoliennes étaient fréquentes dans les moulins.

Le turbine hydraulique Au lieu de cela, travaillez avec le énergie qui est présent dans un fluide. Grâce à l'essieu lié à la roue, ce type de turbine peut offrir l'énergie nécessaire à la mobilisation d'une machine ou à la production d'énergie électrique par le biais d'un générateur. Les centrales hydroélectriques utilisent en effet des turbines de cette classe.

Nous ne pouvons pas ignorer l'existence de ce qu'on appelle la turbine Kaplan. C'est un type de turbine à eau qui base son fonctionnement sur une turbine qui remplit la même fonction et fonctionne de la même manière que l'hélice d'un bateau. Si cela s’appelle, c’est en l’honneur de son inventeur, l’ingénieur autrichien Víktor Kaplan (1876-1934).

Ce dispositif breveté et bien que, au début, il a été considéré qu'il ne pouvait pas être fabriqué ou avoir le résultat attendu a finalement fini par triompher. Ainsi, il a commencé à être utilisé à la fois dans les usines de textile et dans les centrales électriques.

D'autre part, nous trouvons également la turbine dite Francis, qui est un mélange de réaction et d'écoulement. Il a été créé par James B. Francis, il est de type hydraulique et, pour le moment, il est utilisé avec une plus grande assiduité que dans les centrales hydroélectriques, car il présente une grande efficacité.

Dans la classification susmentionnée, les turbines:

* d'action: le fluide ne change de pression à aucun moment de son passage dans la roue, mais il est réduit de la valeur qu’il a lorsqu’il entre dans la turbine jusqu’à atteindre la pression atmosphérique dans la tête de direction. Il se distingue principalement par le fait de ne pas avoir de tuyau d'aspiration. Une des classes les plus efficaces est la turbine Pelton, qui a un écoulement tangentiel et un faible nombre de révolutions, généralement inférieure ou égale à 30;

* réaction: la pression de son fluide change considérablement lors du passage à travers la roue, car lorsqu’elle y pénètre, sa valeur est supérieure à celle de la pression atmosphérique et à sa sortie, elle présente une dépression importante. Parmi ses principales caractéristiques, on peut dire qu'il comporte un tuyau d'aspiration qui relie la zone de décharge du fluide à la sortie de la turbine. Selon la configuration de ses pales (chacune de ses aubes incurvées vers lesquelles le élan du fluide), il est possible de parler de turbine lames fixes et de lames réglables (les deux peuvent avoir écoulement diagonal ou de écoulement axial).

D'autre part est le turbine thermique, qui se caractérise par le changement important de densité que subit son fluide de travail à travers la machine. À première vue, il est possible de distinguer deux groupes, étant donné les principales caractéristiques de sa conception:

* le turbine à gaz , qui fait appel à un gaz en tant que fluide permettant d'obtenir l'énergie nécessaire à son fonctionnement et ne présentant pas de changement de phase du fluide lorsqu'il passe à travers la roue;

* le turbine à vapeur, dans lequel le fluide de travail peut subir des changements de phase lors du passage dans la roue. Deux des types les plus courants sont les turbines à vapeur et les turbines à mercure.

Les autres sous-groupes qui peuvent être reconnus dans les turbines thermiques sont:

* turbine à l'action: le transfert d'énergie ne se produit que lorsque le vitesse des changements de fluide et le saut d'enthalpie (de la grandeur thermodynamique qui équivaut à l'ajout de son énergie interne au produit du volume par la pression externe) se produit uniquement dans le stator (la partie fixe à l'intérieur de laquelle tourne le rotor);

* turbine à jet: le saut d'enthalpie se produit dans le stator et dans la roue, ou seulement dans le rotor.

Pin
Send
Share
Send